Mention complémentaire

Animation-Gestion de projets dans le secteur sportif


Le développement du secteur des activités physiques ou sportives pour tous, des activités gymniques de la force et de la forme, des sports collectifs, des activités aquatiques, d’équitation notamment, est perceptible en France depuis de nombreuses années. On constate une évolution importante de la demande d’activités physiques ou sportives au sein de la population et donc une augmentation du besoin en matière d'encadrement en favorisant une filière professionnelle, des parcours de formation adaptés.


L‘augmentation de la demande de loisirs conduit à une forte croissance du nombre d’emplois d'animateurs d'activités physiques et sportives plurivalents intervenant avec tous les publics, sous la responsabilité d’un titulaire dûment habilité s’agissant de professions règlementées, mais aussi à une demande de professionnalisation accrue de ces encadrants, conséquence notamment des exigences du public en matière de sécurité et de compétences techniques et pédagogiques. La professionnalisation du secteur associatif dans ce domaine, ainsi que le nombre important d’animateurs d'activités physiques ou sportives plurivalents employés par la fonction publique territoriale en attestent. Le sport et les activités sportives offrent un fort potentiel de développement de l’emploi.

Il apparaît dès lors nécessaire de mettre en place, dans la voie professionnelle et à l’issue du baccalauréat professionnel, un dispositif de qualification adapté aux besoins réels du marché de l’emploi, prenant en compte ces évolutions et coordonné avec les certifications existantes, dans une logique de parcours qui permettra des prises de responsabilité croissantes dans le respect des identités et des cultures propres à chaque activité physique.

Les titulaires de la mention complémentaire pourront viser des activités professionnelles dans le champ de l’animation, l’administration et la gestion de projets ou d’organisations dans le secteur économique du sport, dans des associations ou collectivités ou toute structure promouvant les activités physiques ou sportives, y compris dans un cadre périscolaire. Ils apprendront à découvrir l’environnement métier, à prendre en compte les spécificités des publics et des structures d’exercice, les contextes économique, juridique, sportif. Ils construiront des compétences dans l’élaboration de projets d’animation et d’aide à la mise en œuvre pédagogique, en assurant l’interface administrative entre les acteurs du projet de la structure.S’ils poursuivent après la mention complémentaire dans une formation au brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BP JEPS), ils encadreront des activités de découverte, d’animation et d’éducation. Ils auront construit les deux premières unités capitalisables du BPJEPS. La mention complémentaire est un diplôme professionnalisant et intermédiaire entre un baccalauréat professionnel et un brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.

  Téléchargez Décret n° 2018-272 du 13 avril 2018 relatif à la création de spécialités du diplôme « mention complémentaire » conjointement arrêtées par le ministre chargé de l'éducation nationale et le ministre chargé des sports mai 2018


Le guide d’accompagnement pédagogique n’a pas vocation à se substituer à l’arrêté de création du diplôme et de ses annexes qui demeurent le seul document de référence. Il ne constitue pas non plus un modèle limitant la créativité et l’initiative des équipes pédagogiques en académie. Son objectif est d’apporter un éclairage par quelques idées et exemples, des mises en œuvre possibles de la formation menant à l’obtention de la mention complémentaire animation-gestion de projets dans le secteur sportif (MC AG2S).

  Téléchargez le guide d'accompagnement pédagogique



  Sommaire du guide d'accompagnement

2. Les publics

2.1 Les attendus dans «Parcours Sup»

2.2 Les contextes professionnels et les domaines de pratique

2.3 Les niveaux de compétences attendues dans la pratique physique

3. Le cadre de la formation

3.1. Les différents intervenants et la répartition horaire

3.2. Les infrastructures et l’environnement de pratique

4. Les stratégies de formation

4.1 Les clés de lecture du référentiel

4.2 Quelques éléments sur les contenus du référentiel

4.3 La période d’intégration en début d’année

4.4 Le projet prévisionnel de formation

5. L’alternance6.Les ressources disponibles





Imprimer