2019 Vade-Mecum



La première conception de la co-intervention consiste à inscrire la situation professionnelle dans le champ de l’enseignement général considéré, de manière à faire jouer cette dimension «générale» et d’en  montrer  l’intérêt  pour  d’autres  situations.
L’enjeu  pédagogique  est  de  partir  d’une  activité concrète accomplie par l’élève, et d’aboutir à une généralisation, ou inversement, de montrer comment des notions générales trouvent à s’appliquer dans la situation étudiée. On peut formuler les choses en termes  de  «contextualisation»  (offerte  par  la  situation  ou  l’activité  professionnelle)  et  de «décontextualisation» (généralisation proposée et justifiée par l’enseignement général).

La  deuxième  conception permet,  comme  la  précédente,  de  faire  interagir  un  enseignement professionnel et un enseignement général mais en partant d’un projet commun. Cette réalisation doit conduire tout à la fois à faire acquérir aux élèves les compétences du référentiel professionnel et les connaissances, compétences et capacités des programmes de mathématiques, de physique-chimie ou de français.. En ce qui concerne le français, le projet de réalisation permet de faire toute sa place à la culture littéraire et artistique dans la co-intervention avec l’enseignement professionnel et d’y intégrer ou d’y réinvestir les contenus littéraires et artistiques du programme disciplinaire.

Téléchargez le Vade-Mecum "Mettre en oeuvre la co-intervention dans la voie professionnelle

Imprimer