Quel avenir pour les mails ?


Dans le milieu professionnel, les échanges d’e-mails au quotidien se comptent par plusieurs millions. Le mail a plus de 40 ans et a très peu évolué.

Ce premier moyen de communication des entreprises va-t-il le rester ? Ou va-t-il évoluer sous une autre forme ? Quel va être l'e-mail 2.0 ? Quelques articles en disent long sur le devenir des mails...
- L’email, un risque de sécurité majeur pour l’entreprise
- Pour être plus productives, ces entreprises ont interdit l'e-mail
- Quel avenir pour l’e-mail en entreprise ?
- La gestion des e-mails : un enjeu pour les entreprises

Si on en connaît les limites, l’e-mail aujourd’hui semble toujours incontournable en entreprise, notamment pour les générations X (1960 – 1980) et même Y (1980 – 2000) qui y ont été habitué.
Cependant, la génération Z arrivera bientôt le marché du travail, avec des usages de rupture par rapport aux générations actuelles : la multiplicité des écrans (tablettes tactiles, smartphones, TV…), les SMS, la messagerie instantanée, les réseaux sociaux, plateforme collaborative…

L’email, un risque de sécurité majeur pour l’entreprise

L’email, le canal privilégié par les cyber-délinquants
Selon l’éditeur MailInBlack, les attaques par email ont progressé de 50% en 2015. Virus et spams représentent 71% du flux des emails. D’après Gartner, 65% des incidents de cybercriminalité ont utilisé l’email comme porte d’entrée.
Certes, les antivirus et les firewalls, depuis de nombreuses années, sont des moyens de défense efficaces contre les attaques de messagerie. Mais, aujourd’hui, ils ne sont plus suffisants pour protéger le système d’information parce-que les menaces se complexifient constamment et d’autres sont catégorisées comme inconnues.  Elles ne s’attaquent plus à la productivité des entreprises. Elles ciblent dorénavant leurs données et leurs services. Lire la suite....



Pour accroître leur productivité, certaines entreprises interdisent l’e-mail

Amélioration de la productivité et diminution du stress : en entreprise, restreindre l’accès aux e-mails ou interdire ces derniers n’est plus tabou.
Notre rapport à l’e-mail est ambivalent. D’un côté, nous envoyons 108 milliards de messages chaque jour. De l’autre, la plupart d’entre nous détestent passer sa boîte aux lettres électronique au crible. Le courriel occupe 23 % du temps de travail d’un employé moyen qui, lui-même, en envoie ou en reçoit 112 par jour.
Au vu de ces statistiques, difficile de nier que l’e-mail n’est en fait qu’une nouvelle forme de pollution informationnelle. Une conclusion à laquelle Thierry Breton, P-DG de la société française de services informatiques Atos Origin, est parvenu il y a plusieurs années déjà. Ayant remarqué que ses employés semblaient constamment distraits par le flot de courriels reçus chaque jour, il a pris des mesures pour éliminer ce qu’il estime être un facteur de baisse de la productivité de l’entreprise. Lire la suite....


La gestion des e-mails : un enjeu pour les entreprises


Et que nous y consacrons de plus en plus de temps  :
- 80 e-mails reçus en moyenne par jour et 75% contiennent uniquement des informations (pas de pièce jointes)
- 30 e-mails envoyés par jour
- En moyenne, nous passons 149 minutes par jour à gérer nos e-mails (réception, gestion et rédaction). Pour comparer, nous passons en moyenne 66 minutes au téléphone.
- En 2013, nous sommes 42% à passer plus de temps sur la gestion de nos e-mails qu’en 2012.

L’e-mail est un réel outil de communication qui répond aux besoins techniques et opérationnels des entreprises, mais il modifie complètement le travail et la la productivité. Depuis quelques temps, il serait même devenu une cause de la souffrance au travail (surcharge d’informations, stress dû à un sentiment d’urgence, etc.).
L’ORSE, Observatoire de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, a d’ailleurs réalisé une étude et proposé un guide en 2011 pour un meilleur usage de la messagerie électronique dans les entreprises. Ce dernier, à travers ses recommandations, a quatre objectifs :
- atténuer la dépendance aux médias
- limiter la surcharge informationnelle
- réduire les conflits entre salariés
- diminuer les risques psychosociaux

L’enjeu de la gestion des messages électroniques donne tout son sens car aujourd’hui les entreprises souhaitent être de plus en plus productives et cette productivité passe par ses salariés. Une surcharge d’informations, une gestion de travail parasitée, un stress permanent, sont autant de vecteurs qui vont fragiliser l’entreprise et remettre en question sa position sur le marché et face à la concurrence.  Lire la suite....


De nouvelles plateformes apparaissent en entreprise pour une collaboration efficace et surtout sécurisée

- Slack : plate-forme de communication collaborative intégrant un logiciel de gestion de projets
- Mattermost : service de discussion instantanée open source en auto-hébergement. Il est conçu comme un chat interne pour les organisations et les entreprises, et il est présenté comme une alternative à Slack
- RocketCaht : open source. un logiciel de communication en équipe. Le fonctionnement de l'outil est très proche de celui de Mattermost. Vous pouvez échanger avec les autres membres sur de fils publics (accessibles à tous), des groupes de discussion privés (accessibles sur invitation d'un·e membre) ou par messages privés


Messageries collaboratives : à qui la prime coronavirus ?

Les solutions de messagerie collaborative – Slack et Teams en tête – rivalisent de chiffres pour illustrer la croissance de leur adoption.
Want create site? Microsoft et Slack se sont rendu coup pour coup ces dernières heures.
 
Slack avait d’abord officialisé le déploiement d’une « nouvelle expérience », dans un premier temps sur son application de bureau. Au programme, entre autres, un menu de raccourcis et davantage d’options de personnalisation. Lire la suite...


Un brin d'humour...

Nous connaître

Le Cerpeg est le Centre de ressources pour l'enseignement professionnel en économie-gestion dépendant de la DGESCO.

L'équipe du CERPEG

L'équipe éditoriale

- Didier MICHEL IGÉSR
- Myriam MAZOYER IEN Créteil
- Dominique VASSAL IEN Lyon
- Laurence ULMANN IEN Versailles
- Isabelle VALLOT IEN Versailles
- Jean-Luc KOEHL Agrégé éco-gestion Strasbourg
- Fabienne MAURI PLP éco-gestion GA Bordeaux - Webmaster