Savoirs.png

La gestion des espaces

De wiki-cerpeg
Aller à : navigation, rechercher

Home2.png Accueil > LA GESTION DU PERSONNEL > La gestion opérationnelle des espaces


Le télétravail

Le télétravail s’inscrit dans une démarche d’amélioration de l’organisation du travail et s’appuie sur les technologies numériques. Il s’agit d’un travail effectué hors des locaux de l’employeur de façon régulière et volontaire. Le télétravail en France

En France, le télétravail désigne une organisation du travail qui consiste pour le télétravailleur :

  • à exercer, de façon régulière et volontaire, un travail qui aurait pu être effectué dans les locaux de l’employeur, hors de ces locaux
  • en utilisant les technologies de l'information et de la communication (ordinateurs fixes et portables, Internet, téléphonie mobile, tablette, fax, etc.

L'ordonnance du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et à la sécurisation des relations de travail a permis d'assouplir les conditions de mise en oeuvre du télétravail. Il n'est plus nécesaire que cette possibilité soit inscrite dans le contrat de travail du salarié. Le télétravail est mis en place par un accord collectif ou à défaut une charte (après avis des représentants des salariés) au sein de l'entreprise. Le télétravail peut être occaionnel, un simple accord mutuel (oral ou par courriel) entre l'employeur et le salarié suffit.

Il ne s’agit pas d’un aménagement du temps de travail mais d'une modalité d’organisation du travail. L’exercice du télétravail n’a en effet aucune incidence sur le décompte du temps de travail effectif. A défaut d'accord collectif applicable, le contrat de travail ou son avenant précise les modalités de contrôle du temps de travail. Le salarié/l’agent exerce en effet normalement son activité professionnelle et peut être habituellement joint par son employeur durant des plages horaires fixées par l’employeur en concertation avec lui.

Par ailleurs, il existe d’autres modes de travail à distance (rapport Mettling, 2015) qui n’entrent pas dans la définition du télétravail (télétravail en bureau satellite, ou les télécentres internes, qui relèvent d’un seul et même employeur, le « télémanagement », par lequel des salariés travaillent sur un site de l’entreprise, sans présence physique permanente d’un manager sur le site, le télétravail occasionnel qui répond à des situations inhabituelles ou des situations d’urgence, etc) Des métiers ou des statuts « hors cadre » du télétravail

Dans le secteur public, les militaires ne sont pas concernés par la législation sur le télétravail.

En outre, tous les métiers ou postes de travail ne sont pas télétravaillables.

Teletravail2.png

Site www.teletravailler.fr

  • Japon - Microsoft tests concluants pour la semaine de quatre jours [1]

Travailler moins pour produire plus : c'est possible, en témoigne une expérience menée cet été chez Microsoft au Japon. Au mois d'août, les 2.300 employés locaux du groupe informatique ont travaillé quatre jours sur sept au lieu de cinq. Résultat, que du positif, avec une hausse de la productivité de 40%, une baisse de la consommation d'électricité de 23%, et plus étonnant, une baisse de la consommation du papier d'impression de près de 60%.
Microsoft ne compte pas en rester là et prévoit une autre expérimentation de baisse du temps de travail cet hiver.
Au Japon, où la pression professionnelle est énorme et parfois mortelle, le gouvernement encourage de plus en plus les modes de travail flexibles, comme le temps partiel ou le télétravail. Plusieurs entreprises suivent le mouvement et compensent les pertes de salaire pour leurs employés mais le chemin à parcourir est énorme.


  • LDLC, la semaine de 4 jours sera autant gagnante pour les salariés que pour l'entreprise [2]

Le vendeur en ligne d'équipements informatiques, va mettre en place en 2021 la semaine de quatre jours, sans renoncer aux augmentations de salaire prévues. Sur BFM Business, son patron Laurent de la Clergerie, explique ce choix.
C'est une petite révolution qui se prépare chez le français LDLC. A partir de 2021, le spécialiste de la vente en ligne d'équipements informatiques va mettre en place la semaine de quatre jours soit 32 heures hebdomadaires. Mieux, les augmentations de salaires prévues seront maintenues.
Le patron du groupe basé à Limonest (métropole de Lyon) a précisé que dans ce cadre la durée quotidienne du travail ne dépassera pas huit heures
Ldlc.png


  • Sommet des start-up : les nouvelles formes de travail à l'ère post-covid [3]

Le confinement a provoqué une transformation accélérée des modes d'organisation dans les entreprises. A quoi ressemble le futur du travail? Eléments de réponse lors du 5e sommet des start-up organisé par Challenges avec l'économiste Nicolas Bouzou, Benoît Ranini, président de TNP Consultants et Xavier Hemery, responsable des activités liées à la transformation des modes de communication et de travail de Cisco France.
Transformation managériale : le travail se fait vers un management de résultats et non un management de commande et de contrôle.... Cette transformation culturelle se retrouve sur d'autres structures plus petites
Start-up1.png


Déconfinement : les salariés préfèrent le télétravail au retour au bureau

Avec la sortie de crise qui se profile, une étude montre que les salariés préfèrent majoritairement la poursuite du télétravail plutôt que de retourner au bureau. Ils souhaitent des changements dans leur espace de travail.
Lire l'article...

Teletravail1.jpg

Vers une généralisation du télétravail après la crise du coronavirus ?

La crise du coronavirus a provoqué une ruée vers le télétravail. Les entreprises et leurs employés ont inopinément pris part à une expérimentation massive de ce mode de travail décentralisé. Et si le télétravail devenait la norme ? Lire la suite...

COVID - L'hygiène et la sécurité

  Fiches conseils métiers et guides pour les salariés et les employeurs

Le ministère du Travail dans le cadre d’un groupe de travail piloté par l’INTEFP (Institut National du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle), avec le concours des ministères de l’agriculture et de l’économie, de l’Anses, du réseau Assurance maladie risques professionnels, de l’INRS, de l’Anact et des médecins du travail coordonnés par Présance, a rédigé des fiches conseils. Elles sont destinées aux employeurs, qui est responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés, mais qui seront utiles aussi à tous les travailleurs, pour se protéger des risques de contamination au COVID-19. Voir les fiches…

  Quelles mesures pour éviter la contamination des salariés ?

Le covid-19 se transmet lors d'un contact direct à moins d'un mètre entre deux personnes ou via la contamination avec des objets ou surfaces contaminées.

Pour prévenir la transmission, les employeurs doivent organiser le travail de façon à ce que le moins de salariés soient présents en même temps dans l'établissement : télétravail, plages horaires étendues, horaires décalés ou réduits. Sur site, l'organisation du travail et des locaux doit être repensée pour assurer la sécurité des salariés.

D'après https://www.editions-legislatives.fr